Handmade
Seconde vie …

Une de mes passions que je partage avec mes amies (entre autre « Le  Bibi  » et  Elisabetta) c’est le déguisement!

Toute occasion est bonne pour sortir de nos armoires nos vêtements « vintage », de récupération, ou achetés aux puces… mes amies sont  vraiment très fournies ( un vrai patrimoine) et en deux temps trois fou rire on ressort transformées avec tous les détails adéquat. Un acte créatif remplie de joie et de couleur!

L’usage du masque et du déguisement est associé généralement au Carnaval. Le besoin de se déguiser et de s’abandonner ainsi à l’ivresse et au plaisir effréné  (comme par exemple durant le Carnaval de Venise) se perd dans la nuit des temps. Le déguisement a des prérogatives exclusivement rituelle; c’est une sorte d’habit magique, un mélange de vérité et de mensonge, de sincérité et d’illusion; c’est un vêtement sacré qui incarne le pouvoir et l’autorité:

« Quand le roi doit prononcer un jugement, il ne peut le faire que revêtu de l’habit céleste aux couleurs de son Dieu..Quand le prete rend un oracle, il devient personat- il doit parler à travers le masque de son Dieu…Toute autorité est masque;l’humanité se divise ainsi: les personnes- c’est à dire les masques- et les simples humains, sans aucune signification » F.C RANG

Le masque entraine à la plus grande des transgressions, élément fondamental de toute forme de déguisement, toujours étroitement lié à celui de fête rituelle dont on ne peut les séparer si l’on observe ce fait historiquement.

De nos jours on se déguise pour s’évader du quotidien et de la réalité , pour trouver un refuge  confortable dans la peau d’un personnage qui incarnerait nos désirs infantiles les plus secret.

Pourquoi se déguiser peux devenir thérapeutique?

 

  • c’est un acte créatif, le fait d’imaginer un outfit, de mixer les couleurs, les matières et les formes, d’abiner tout les détails qui complètent le déguisement . Dans certain cas, il y a même a créer des accessoires pour rendre encore plus crédible la tenue, comme par exemple fabriquer un casque d’astronaute en papier mâcher ou encore réaliser des masques en feutre et se laisser transporter par l’imagination (avec Le Bibi c’est notre point de départ).
  • on sort  de la routine, cela permet de nous évader, le temps s’arrête pour laisser place à un temps  sans temps, loin de notre vie quotidienne et monotone. On oublie la réalité pour voyager dans un monde intemporel.
  • on fait sortir des aspects de notre personnalité  que l’ on ose pas montrer dans la vie courante, on se permet d’être plus libre, plus besoin d’appartenir à l’image que nous voulons avoir auprès des autres ( et que la société nous inflige), on peut se créer une autre personnalité, ou simplement une facette cachée de notre personnalité. Cela peut être un exutoire.
  • on se perçoit différemment, cela nous permet de nous découvrir sous un nouveau jour, et souvent inattendu ;
  • on expérimente nos désirs infantiles: on a tous  rêvés d’être un personnage, plutôt qu’un autre, le fait de le réaliser nous permet de vivre cette expérience à un autre niveau, et par conséquence prend à nos yeux une valeur differente; laissant le rêve à sa juste place et n’envahissant plus le champ de la réalité . Concrétiser nos rêves, nos imaginations nous amènent à être plus présent dans le monde concret.

D’autres articles seront à venir pour approfondir  les thèmes du déguisement, des masques et du Carnaval.

 

 

 

Dhalgara

Leave a Comment

Name*
Email*
Website